Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parlez-vous le généalogique ?

Je trouve que par rapport à d'autres disciplines la généalogie n'a pas trop de termes techniques qui embrouillent l'esprit des non-initiés.

Cependant, quelques termes doivent être connus, pour s'y retrouver.

1 - De cujus

Expression latine qui signifie : "celui dont il est question".  C'est donc la personne dont on fait la généalogie, celle dont on recherche les ascendants. On parle aussi de

"Souche de l'arbre"


2 - Sosa

Pour s'y retrouver au milieu de tous nos ancêtres, on utilise la numérotation mise au point par Jérôme de Sosa vers 1690, qui reprenait un travail sur le même sujet mené par Michel Eyzinger vers 1590. Stephan Kekulé von Stradonitz la popularisa en 1898.

Le vrai nom de cette numérotation est donc "numérotation Sosa-Stradonitz".  Mais en fait, on parle de "Sosa" pour désigner les ascendants d'une personne

Comment numéroter nos ancêtres ?  Le "De Cujus" porte le N° 1

  • Son papa, porte le N° 2
  • Sa maman porte le N° 3
  • Son papy paternel porte le N° 4 (=2x2))
  • Sa mamie paternelle porte le N° 5 (=(2 x 2) + 1)
  • Son papy maternel porte le N° 6 (=(3x2)
  • Sa mamie maternelle porte le 7 (=(3x2)+1)

Et ainsi de suite jusqu'à Charlemagne, voire plus … A noter :

  • tous les ascendants hommes portent un N° pair
  • toutes les ascendantes femmes portent un N° impair.

L'intérêt de la numérotation Sosa : tous les généalogistes l'utilisent. Les comparaisons sont donc plus simples.  D'autre part, il est plus facile de dire " Mon Sosa N° 1224 habitait à … " que " Mon arrière-arrière-arrière-etc. -grand-père habitait à …. " .  On s'y perd (un peu) moins.

genealogie numérotation sosa
Image tirée du site "Guide de Généalogie"

 

Autre intérêt de la numérotation Sosa : elle est très « mathématique », et permet de déterminer rapidement la génération d’un Sosa :

N° Génération N° SOSA
I 1
II 2-3
III 4-7
IV 8-15
V 16-31
VI 32-63
VII 64-127
VIII 128-255
IX 256-511
X 513-1023
XI 1024-2047
XII 2048-4095
XIII 4096-8191
XIV 8192-16383
XV 16384-32767

3 - Autre numérotation

Numérotation des descendants : Aboville

Dans une généalogie descendante, on part de l'ancêtre le plus ancien et on recherche tous ses descendants. Pour numéroter ceux-ci la méthode d'Aboville est une des plus simples bien que les codes obtenus s'allongent à chaque nouvelle génération. En voici les principes.

  • L'ancêtre de départ porte le numéro 1.
  • Chacun des enfants d'une famille est identifié par le numéro de son père suivi du rang qu'il occupe parmi ses frères et sœurs.
  • S'il y a plus de 9 enfants on utilise des lettres majuscules : A pour le dixième, B pour le onzième...
  • Il est toujours possible d'ajouter un individu sans bouleverser les numéros existants.


 

genealogie numerotation aboville


4 - Implexe

Combien a-t-on d'ancêtres ?

Si on peut remonter à l'an 900 (le rêve est permis), un De Cujus vivant aujourd'hui a 137.438.953.472 ancêtres.  Mais selon des calculs savants, en 2010, l'ensemble des hommes vivant ou ayant vécu était inférieur à 110.000.000.000.  Donc, il y a un problème.  L'explication vient des implexes !

Implexe = doublon. Il s'agit d'ancêtres qui apparaissent plusieurs fois dans l'arbre généalogique. Deux de leurs descendants se sont mariés.  Il s'agit de mariage entre cousins plus ou moins éloignés.

Les implexes compliquent le dessin des arbres généalogiques.  Mais ils simplifient les recherches, puisque leurs descendants ayant des ancêtres communs, cela réduit le nombre de branches à étudier !

1144, 1208 BOSQUIN Nicolas
1145, 1209 RAOULT Jeanne
11452, 5988, 6116 HAROUARD Pierre
11453, 5989, 6117 GRANDIN Gatienne

La représentation d’un implexe :

genealogie implexe

L’implexe constaté dans cet exemple à la Génération 4 va se répercuter sur toutes les générations précédentes.

Retour vers Sommaire

5- Branches

Les branches sont constituées par une partie les ancêtres du De Cujus.  Branche paternelle, branche maternelle, branche savoyarde, etc.

Représentation des branches par nom : 

Yvan ou Marie Lefranc
  François Lefranc Marie Martin
Pierre Lefranc Marie Dubois Léopold Martin Léopoldine Roy
Branches à partir des 4 grands-parents Lefranc Dubois Martin Roy

 

Une représentation graphique des branches :

Branche patronymique : elle concerne les ascendants porteurs du nom Lefranc

genealogie branche patronymique

Branche agnatique : elle concerne l’ascendance par les hommes.  Par exemple, si notre De Cujus est Yvan ou Marie Lefranc, la branche agnatique regroupe tous les ascendants hommes 

genealogie branche agnatique

Branche cognatique : elle concerne l'ascendance par les femmes.  Dans le même exemple, la branche agnatique est celle qui reprend toutes les ascendantes du De Cujus Yvan ou Marie Lefranc.  Généalogie plus compliquée à réaliser : on change de patronyme à chaque génération.  Mais, peut-être, plus fiable …  allez savoir ….

genealogie branche cognatique



6 - Cousins

  • Cousins germains : ils ont deux grands-parents en commun (sur 4 grands- parents)
  • Cousins issus de germains : enfants de cousins germains, ils ont au moins deux arrière- grands parents en commun (sur 8 arrière-grands-parents)
  • Cousins germains issus de germains ou remués de germains (mes préférés) : enfants issus de cousins issus de germains, ils ont au moins deux arrière-arrière-grands-parents en commun (sur 16 arrière-arrière- grands-parents possibles)

Retour vers Sommaire

7 -  ca

Devant une date, vous trouverez souvent "ca" : ca 1860.

"ca" est l'abréviation de "circa", mot latin qui signifie "environ".

 

8 - BMS et NMD

Les actes sont enregistrés dans des registres.

Avant 1792, les registres étaient tenus par des curés. Ils enregistraient les Baptêmes, Mariages et Sépultures. On parle donc des Registres des BMS.

Après 1792, les actes sont tenus par des Officiers d'Etat civil. Ils enregistrent des Naissances, Mariages et Décès. On par le donc des Registres des NMD.

Retour vers Sommaire

9 – AD, AM, AN

  • AN = Archives nationales. Le plus souvent peu utiles pour les recherches généalogiques, au moins pour des généalogies débutantes.
  • AD = Archives départementales : un site par département. On trouve tous ces sites sur internet. Tous les départements y mettent leurs actes en ligne. Certains sont en retard. Certains sites sont fluides et faciles à utiliser. D'autres sont de vraies "prises de tête". Rappel : concernant le RGPD, la CNIL a émis des "Recommandations". Certaines AD ont pris ces "Recommandations" comme des injonctions, et sont très restrictifs dans l'accès à leurs actes (relativement) récents. D'autres ont pris plus de liberté. Mais la non-publication des actes plus récents peut aussi s'expliquer par des contraintes budgétaires.
  • AM = Archives municipales. Seules les grandes villes possèdent un site, avec parfois des mises en ligne propres.

Chaque site d’articles publie son "Répertoire" des documents qu'il conserve, ce qui permet de préparer ses visites.  


10 – TD, TA

A partir de 1793, des tables ont été établies dans chaque commune. La consultation de ces tables constitue un gain de temps précieux.

  • Des tables annuelles = TA = trois listes alphabétiques = Naissances, Mariages et décès, établies en fin d'année.
  • Des tables décennales = TD = regroupement tous les 10 ans de toutes les TA, toujours par Naissances, Mariages et Décès.

Première TD réalisée en 1803, pour les années 1792 ou 1793-1802

  • Ensuite : 1803-1812, 1813-1822....

La dernière TD a été réalisée en début 2013 pour les années 2003-2012. La prochaine sera réalisée début 2023 pour les années 2013-2022.

Dans beaucoup de communes la TD 1793-1802 n'existe pas. La première TD commence en 1803.
Il peut exister des tables, avant 1792. Ce sont le plus souvent des tables alphabétiques, parfois classées sur le prénom (et non le nom). 

Retour vers Sommaire

11 – Les degrés de parenté

Il existe deux façons de compter le degré de parenté entre deux personnes.

Le droit canon

C'est le droit qui a prévalu jusqu'en 1792, c'est à dire le droit établi par l'Eglise.

genealogie lien parenté droit canon

 

Joseph et Albert sont parents au 4ème degré.
Jacques et Philippe sont parents du 2ème au 3ème degré.

Le droit civil actuel
 
genealogie lien parenté droit civil

Joseph et Albert sont parents au 8ème degré.
Jacques et Philippe sont parents au 5ème degré
 

Retour vers Sommaire

Vous pouvez télécharger le tutoriel en pdf :

 

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article