Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jacques Thireau (1774-1849), soldat de la Révolution

Tous les textes de cette couleur contiennent un lien vers une autre page, interne ou externe. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le texte.

undefined
[clic]

Jacques naît le 25 juillet 1774 à Saint Georges sur Eure (Eure et Loir). Il est fils de Thomas Thireau, berger, et de Marie Catherine Duparc.

La réquisition

Le 21 janvier 1793, Louis XVI est exécuté. Le 23 février 1793, la Convention vote la levée en masse (réquisition) de 300 000hommes. Cette décision provoque des émeutes, notamment en Vendée. La levée en masse a été votée car la République est en danger. Les frontières sont franchies par l'Autriche, la Prusse, l'Angleterre, l'Espagne, le Piémont. La révolte Vendéenne prend de l'ampleur.


Le 25 juillet 1793, (an I de la Révolution) Jacques est réquisitionné et incorporé dans le 6ème bataillon de Chartres. Il mesure 1m65. Il a le visage ovale, le front étroit, les yeux roux (?), le nez camard, la bouche moyenne, le menton fourchu, les cheveux et sourcils noirs.
 

Jacques Thireau (1774-1849), soldat de la Révolution

Les campagnes

Jacques va faire "toutes les campagnes de l'an II, III, IV, la Vendée, l'an V, VI, VII en Italie et Isles de Levant". Il est fusilier.

 

Prisonnier des Turcs

Il est prisonnier en Turquie du 2 brumaire an VII = 23 octobre 1798, au 1er vendémiaire an X = 23 septembre 1801. Il est possible qu'il soit fait prisonnier à Cythère :
"En 1797, lors de la partition de la République de Venise lors du traité de Campo-Formio, elle (Cythère) devient partie des départements français de Grèce, et forme avec Zante et les Strophades le département de Mer-Égée. Cependant, lorsqu'en 1798 l'Empire ottoman déclare la guerre à la République française à la suite du déclenchement de l'expédition d'Égypte, une flotte russo-turque commandée par Fiodor Ouchakov et Cadir Beyinvestit les îles Ioniennes. Cythère capitule le 22 vendémiaire An VII (13octobre 1798) au capitaine-lieutenant de Kostok, le jour-même de la chute de Prévéza."


Le rapprochement entre la date de la capitulation : 22 vendémiaire an VII = 13 octobre 1798, et la date à laquelle Jacques est fait prisonnier : 23 octobre 1798 est frappant. De même que l'implication de la Turquie dans cette bataille. Mais rien n'est certain
 

Jacques Thireau (1774-1849), soldat de la Révolution

L'Hôtel des Invalides

Jacques rentre de captivité le 1er vendémiaire an X = 23 septembre 1801. Il est définitivement démobilisé (retraité) le 15 septembre 1814. Il épouse Marie Thérèse Nourry le 4 avril 1815, à Saint Georges sur Eure. Entre1815 et 1834, il est "journalier".

Je ne sais pas si entre 1801 et 1814 il reste dans l'armée, ou rentre chez lui. Mais son dossier militaire semble indiquer qu'il n'a plus d'affectation après l'an X =1801.

Jacques ne rentre pas de captivité indemne. Il est handicapé, et a perdu l'usage d'un membre. Il perçoit une pension militaire de 100F par an. A titre de comparaison, un journalier agricole vers 1850 perçoit environ 800 à 900F par an. Le 5 janvier 1845, il a presque 71 ans, et est admis à l'Hôtel des Invalides.

 

Jacques Thireau (1774-1849), soldat de la Révolution

Jacques décède le 8 octobre 1849 à Paris, dans le Xème arrondissement. Il n'est pas possible d'en savoir plus, car son acte de décès fait partie des actes d'Etat civil qui ont disparu pendant la Commune. Je pense que Jacques n'est pas parti seul à Paris, et que Marie Thérèse Noury, son épouse l'a accompagné. Mais je n'ai pas retrouvé l'acte de décès de Marie Thérèse. Donc, pas de certitude. Sa fille Marie Madeleine Thireau décède à Paris, dans le XXème arrondissement, le 18 février 1895.

Jacques Thireau est le Sosa N° 148, Génération VIII de mes petits-fils (branche maternelle).

La fiche généalogique de Jacques Thireau sur mon arbre Geneanet : 

Les liens de parenté entre mes petits-fils et Jacques Thireau :

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

Si vous souhaitez partager vos propres réalisations : textes, vidéos, graphismes, BD, podcasts, livres photos et autres... vous pouvez les partager sur le groupe Facebook que j'ai créé à cet effet. Sur ce groupe, vous pouvez aussi lire des articles d'autres auteurs. Il s'agit d'un groupe privé, il faut donc s'y abonner. Vous pouvez toujours - abonné(e) ou pas - prendre connaissance des objectifs de ce groupe en lisant le texte de présentation.

Raconter sa généalogie

Vous pouvez aussi retrouver mes articles sur ma page Facebook, qui fonctionne comme un site "miroir" de ce blog (page en accès libre).

desancetresetdesactes

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article