Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pendule d'Eugène 1875-1958)

Une pendule qui défie le temps...

Tous les textes de cette couleur contiennent un lien vers une autre page, interne ou externe. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le texte.

- Bonjour Grand-père Eugène.

- Bonjour Petite-fille. Tu as bien changé. La dernière fois que je t’ai vue, tu étais haute comme trois pommes, et ta tête était pleine de bouclettes ! Mais... Mais... C’est ma pendule, qu’est-ce qu’elle fait là ?

- André, mon père, a été chargé d’en prendre soin. Puis il l’a confiée à mon mari. Une transmission de gendre à gendre, en quelque sorte.

- Elle est toujours aussi belle. Je l’aimais bien cette pendule. On l’a achetée juste après la "Grande guerre". Et on ne l’a pas achetée neuve, non, d’occasion. Elle fonctionne toujours ?

- Oui, elle fonctionne bien. Elle a eu droit à quelques interventions, pour entretenir le mécanisme, mais c’est tout.

- Elle en a vu des choses, cette pendule ! Des choses agréables, et d’autres moins... Elle a vu la naissance de ta mère, Marie Louise. Et toi, tu te souviens de moi ?

- Un peu... Je me souviens d’un vieux monsieur très malade, dans un lit. Ce vieux monsieur me faisait un peu peur. J’avoue que je ne sais plus si c’était toi ou Louis, mon grand-père paternel.

- Ah ! Pourtant, Louis et moi, nous n’avions pas grand-chose en commun ! Non, ce n’était pas moi, je ne t’ai jamais fait peur. Tes sœurs, elles doivent se souvenir de moi, elles étaient plus grandes.

- Oui, elles m’ont souvent parlé de toi. J’ai une lettre que M. a écrite pour toi. Veux-tu que je la lise ?

- Bien sûr... Enfin... Si elle dit des choses gentilles sur moi.

- Ne t’inquiète pas !

"Mon Grand-père. Lorsque je suis née, il avait déjà 67 ans. C’était un grand-père très gentil, bonhomme, un peu bourru.

Il nous racontait des histoires, lorsque petit, il habitait sa montagne natale. Il nous disait que lorsqu’il se promenait dans la forêt, il se protégeait des ours en faisant le mort, car paraît-il, les ours n’attaquent pas les morts. Il devait habiter une ferme en montage et il nous parlait aussi des cochons.

J’allais très souvent chez eux. Ils étaient concierges dans un immeuble, et malgré leur âge, ils travaillaient dur. Ils habitaient dans un petit appartement avec chambre, salle à manger, cuisine, wc, cagibi, avec un petit jardinet. Mon grand-père faisait son jardin, et venait faire le nôtre.

Il portait toujours un pantalon bleu de travail, avec une chemise et une ceinture de flanelle. Lorsqu’il sortait, il mettait une casquette.

Il aimait fredonner sa chanson préférée : "Alouette". Lorsqu’il ne voulait pas répondre à une question, il disait : "Bof ! Bof ! Bof ! ". Il venait chaque premier dimanche du mois manger à la maison. Quand F. a eu deux ans, il lui demandait : "Alors quand est-ce qu’on se marie ?". Elle lui répondait inlassablement : "Demain. ". Il lui disait : "Avec toi, c’est toujours demain !".

Lorsqu’il a disparu, à 84 ans, j’avais 16 ans. J’ai eu beaucoup de peine, et aujourd’hui encore, je pense très fort à lui, avec un pincement au cœur."(M.,2000)

- C’est... C’est... C’est vraiment gentil. Allons... Revenons à la pendule... Est-ce qu’elle sonne toujours les heures ?

- Oui, elle sonne les heures, les demi-heures, et même les quarts d’heures. Nos enfants ont toujours aimé l’entendre. Et quand nos petits-enfants – tes arrière-arrière-petits-enfants - viennent, ils demandent toujours à l’entendre sonner.

- J’aimerais tellement l’entendre sonner encore une fois...

- C’est possible. Ecoute...
 

La fiche généalogique d'Eugène Martin sur mon arbre Geneanet :

Les défis d'écriture

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

Si vous souhaitez partager vos propres réalisations : textes, vidéos, graphismes, BD, podcasts, livres photos et autres... vous pouvez les partager sur le groupe Facebook que j'ai créé à cet effet. Sur ce groupe, vous pouvez aussi lire des articles d'autres auteurs. Il s'agit d'un groupe privé, il faut donc s'y abonner. Vous pouvez toujours - abonné(e) ou pas - prendre connaissance des objectifs de ce groupe en lisant le texte de présentation.

Raconter sa généalogie

Vous pouvez aussi retrouver mes articles sur ma page Facebook, qui fonctionne comme un site "miroir" de ce blog (page en accès libre).

desancetresetdesactes

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article