Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Benoît Heusey (1697)

Aujourd'hui, c'est la fête de Saint-Benoît. Une visite dans l'Eure, à la rencontre d'un enfant qui sera une étoile filante.

Tous les textes de cette couleur contiennent un lien vers une autre page, interne ou externe. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le texte.

undefined
[clic]

 

[clic pour voir d'autres cartes postales de Beuzeville]

Beuzeville (27, Eure), le 20 décembre 1697 (2e acte, page droite).

Dans le froid glacial de cette journée d'hiver, Benoît Heusey, âgé de deux jours, est porté en terre. Il y a peu de monde, il fait si froid. La cérémonie est rapide. Et chacun s'en retourne à ses occupations.

 

 

Benoît est second fils de Nicolas Heusey, Sergent Royal, et de Madeleine Vauquelin. Ses parents ne sont pas mariés, mais Nicolas a reconnu son fils. Ils se marieront quelques années plus tard. Benoît aura quatre frères et quatre sœurs, ainsi qu'un demi-frère. Son père décède en 1710, vers l'âge de 40 ans. Madeleine se remarie avec Antoine Fosse, et aura un dernier fils. Elle décède en 1752, à l'âge de 78 ans.

Benoît Heusey est un oncle à la IXe génération. Un de ses frères, Guillaume, deviendra notre Sosa 260, génération IX.

[clic sur le tableau pour mieux le voir]

[clic sur le tableau pour mieux le voir]

Où vivait-il ?

[clic sur l'image pour mieux la voir] - Cartes du site geoportail.gouv.fr

[clic sur l'image pour mieux la voir] - Cartes du site geoportail.gouv.fr

[clic]
[clic]

 

 

 

 

 

 

 

 

Brins d'histoire

[clic sur la frise pour mieux la lire]

[clic sur la frise pour mieux la lire]

L'Eglise Saint-Hélier

Dans sa si courte vie, Benoît n'aura connu que deux lieux : la maison où il est né et l'Eglise Saint-Hélier de Beuzeville où il a été baptisé le 18 décembre 1697 (3e acte, page gauche).

L'Eglise primitive a été élevée au XIIe siècle. Remaniée aux XVIe et XVIIIe siècles, elle porte de gracieux fenestrages, balustres, contreforts, gargouilles, et possède côté est, un colombage en style normand assez rare. Le clocher abrite trois cloches dont la plus ancienne, nommée Georgette Henriette, fut bénie en 1779.

Au fil des siècles, des rénovations ont été entreprises. Les murs en pierre furent recouverts de plusieurs couches de plâtres. Des statues en plâtre furent installées, dénotant parfois un goût artistique douteux.

Au début des années 1960 le doyen de Beuzeville , le chanoine Leprieur entreprit de redonner un visage authentique à l'église. C'était un amoureux des arts et notamment de l'art sacré. Il a lancé un grand chantier de rénovation qui dura près de dix ans. Il fit appel aux ouvriers bénévoles pour faire tomber les plâtres des murs. Cette équipe après la journée de travail, venait jouer de la boucharde durant une heure ou deux pour faire réapparaître la pierre. Une fois ce premier chantier achevé le chanoine Leprieur entreprit celui des vitraux, de l'orgue et des statues.

Cet édifice du XIIe siècle possède, notamment, grâce à lui, une collection complète de vitraux dus au maître verrier François Décorchemont, plusieurs statues de Josette Hébert-Coëffin, deux tableaux de Marcel Roche ainsi qu'un orgue moderne réalisé par la manufacture Haerpfer-Erman. Un élément assez rare est, au chevet, un pignon en colombage (que l'on voit dans au début de la vidéo ci-dessous).

L'Elise Saint-Hélier n'a peut-être pas retrouvé son cachet originel, mais les éléments "modernes" ajoutés en font un lieu de toute beauté. Source du texte

[clic sur l'image pour voir d'autres vitraux]

 

[clic sur l'image pour voir d'autres vitraux]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[clic sur l'image pour voir d'autres vitraux]

 

 

 

 

 

 

 

Pour admirer les statues de Josette Hébert-Coëffin, il faut regarder la vidéo :

Le décès des enfants

Cela reste toujours une interrogation : comment les mères, les pères pouvaient-ils supporter le décès de leur enfants, décès qui parfois se succédaient ? Un essai de réponse :

Le décès des enfants

 

Retour Sommaire

Les défis d'écriture

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

Si vous souhaitez partager vos propres réalisations : textes, vidéos, graphismes, BD, podcasts, livres photos et autres... vous pouvez les partager sur le groupe Facebook que j'ai créé à cet effet. Sur ce groupe, vous pouvez aussi lire des articles d'autres auteurs. Il s'agit d'un groupe privé, il faut donc s'y abonner. Vous pouvez toujours - abonné(e) ou pas - prendre connaissance des objectifs de ce groupe en lisant le texte de présentation.

Raconter sa généalogie

Vous pouvez aussi retrouver mes articles sur ma page Facebook, qui fonctionne comme un site "miroir" de ce blog (page en accès libre).

desancetresetdesactes

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Une belle présentation, comme toujours, ajoutée à une découverte géographique !
Répondre
J
Merci. Ce n'est pas simple de trouver des événements dans une région paisible ! Les vitraux sont réellement magnifiques.