Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Délai de viduité

Tous les textes de cette couleur contiennent un lien vers une autre page, interne ou externe. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le texte.

Le délai de viduité n'existait pas sous l'Ancien Régime. Il a été introduit par la code civil de 1804.

Afin d'éviter les conflits de filiation paternelle concernant les enfants qui ont pu être conçus pendant la période aux cours de laquelle les époux se trouvaient en instance de divorce ou encore pendant la période qui a précédé le décès du mari de la mère, la loi avait institué un délai de 300 jours pendant lequel cette dernière ne pouvait contracter un nouveau mariage : ce délai était désigné sous le nom de " délai de viduité".

Cette disposition a été abrogée par la loi n°2004-439 du 26 mai 2004 (abrogation de l'article 228 du Code Civil de 1804). La femme divorcée peut dorénavant se remarier dès que le jugement est devenu définitif. Une femme veuve peut aussi se remarier sans tenir compte de ce délai.
 

Jeanne Piou est l'épouse de Pierre Sécher. Pierre décède le 13 octobre 1697. Jeanne épouse alors Mathurin Brochard, le 21 janvier 1698.

Le 31 mars 1698, naît Jean Sécher. Il est le fils posthume de Pierre, il porte son nom. Aucun délai de viduité n'est alors appliqué. Ce qui ne sera plus possible entre 1804 et 2004.

[clic sur l'arbre pour mieux le lire]

[clic sur l'arbre pour mieux le lire]

Si le délai de viduité avait été appliqué, Jeanne et Mathurin n'auraient pu se marier qu'après la naissance de Jean.

Sans naissance d'un enfant, le mariage n'aurait été possible qu'à partir du 11 août 1698, soit 300 jours après le décès de Pierre.

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

Si vous souhaitez partager vos propres réalisations : textes, vidéos, graphismes, BD, podcasts, livres photos et autres... vous pouvez les partager sur le groupe Facebook que j'ai créé à cet effet. Sur ce groupe, vous pouvez aussi lire des articles d'autres auteurs. Il s'agit d'un groupe privé, il faut donc s'y abonner. Vous pouvez toujours - abonné(e) ou pas - prendre connaissance des objectifs de ce groupe en lisant le texte de présentation.

Raconter sa généalogie

Vous pouvez aussi retrouver mes articles sur ma page Facebook, qui fonctionne comme un site "miroir" de ce blog (page en accès libre).

desancetresetdesactes

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Comme toujours, c'est en "tombant" sur l'acte de naissance de Jean Sécher que j'ai creusé pour comprendre comment il était possible que sa mère se soit remariée avant sa naissance. C'est un des côtés de la généalogie que j'aime : trouver des choses étonnantes, creuser, et en trouver la raison. Et sortir de mon schéma mental !
Répondre
@
Très intéressant, je ne savais pas que ce délai de viduité n'existait pas sous l'Ancien Régime
Répondre