Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jacques Bruneau (1920-1945)

Tous les textes de cette couleur contiennent un lien vers une autre page, interne ou externe. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le texte.

undefined
[clic]
Jacques Bruneau à 4 ans

 

Jacques Bruneau naît le 24 janvier 1901 à Nantes (44, Loire-Atlantique). Il est fils d'Albert et Alice.

Pendant la guerre 1939-1945, il combat dans le 11è Régiment de Chasseurs d'Afrique : 11è RCA. 

Il fait partie de l'équipage d'un char M 10. Il est Maréchal des Logis.

[clic sur l'image pour voir le site d'où elle provient] - L'équipage de ce char : Roger Bosson - Jacques Bruneau - Dedouet - Defis - Didier Lacosse.

Les derniers mois de sa vie, à travers le journal de marche du 11ème RCA :

Le 21 Novembre 1944 :

Le peloton GUILLOT rejoint CHALONS VILLARS à 02 heures 30 et de là se porte à BELFORT où il n’est pas employé.
Le peloton MARSAUCHE est en surveillance au pont de BELFORT. Le Maréchal des Logis BRUNEAU avec son T.D. doit intervenir contre des mitrailleuses tirant du château de la ville. Au retour il est atteint par un 105 mais peut rejoindre le pont. Le peloton CHENU intervient en appui des pelotons MARTIN et DEROULEDE aux sorties Est de BELFORT. (Rien à signaler)
Au cours de la nuit, le Maréchal des Logis BOSSON est blessé.

Le 2 Décembre 1944 :

Le peloton COULON reste à MORTZWILLER. Le peloton MARSAUCHE met le groupe BRUNEAU à la disposition du peloton HEBLE avec la même mission que la veille. Prise de contact dans le bois de ECHEVALD. Les T.D. se mettent en position face à RODEREN et MICHEBACH et exécutent quelques tirs sur des fantassins ennemis ; ils rentrent à GEWENHEIM à 16h30.
Le peloton CHENU s’installe à BURNHAUPT LE HAUT en cantonnement.

Le 8 Décembre 1944 :

Le peloton COULON en réserve à MORTZWILLER.
Le peloton MARSAUCHE laisse le Groupe BRUNEAU au carrefour 373, qui y restera pendant la nuit. Le groupe EYCHENNE redescend à GUEWENHEIM,
Le peloton CHENU fait mouvement d’ASPACH LE PONT à BITSCHWILLER LES THANN où il arrive à 16h30. Le NORMANDIE et le BERRY avec le peloton DEROULEDE entrent dans THANN pris jusqu’à la cathédrale. Pendant la nuit, le NAVARRE est avec le peloton "provencal" à PONT D’ASPACH en bouchon antichars. L'ILE DE FRANCE est avec le peloton TOURNEU à WILLERS et tire sur un observatoire allemand sur les crêtes Nord Est de WILLERS.

Le 9 Décembre 1944 :

Le peloton COULON rejoint le Sous-groupement à ARC et à BITSCHWILLER à 16 h. Il remplace à THANN les T.D. du 8ème R.C,A. Le peloton MARSAUCHE fait relever au carrefour 373 le groupe BRUNEAU par le groupe EYCHENNE qui est mis à la disposition du Commandant PONS du 5ème R.T.M.
Dans la nuit, seul le PROVENCE reste au carrefour tandis que le SAVOIE redescend à GUEWENHEIM. Le groupe BRUNEAU est au repos à GUEWENHEIM. Le Lieutenant CHENU et le groupe NORMANDIE - BERRY progressent dans THANN. Au cours de cette action, le Lieutenant de BROISSIA à bord de l'ILE de FRANCE détruit un 75 automoteur.
Le NAVARRE revenu de PONT D’ASPACH avec le peloton "PROVENCAL", agit au Sud de THANN.

Le 19 Décembre 1944 :

Le peloton de BROISSIA reste à BITSCHWILLER. Le peloton MARSAUCHE reçoit l’ordre à 15h30 d’envoyer le groupe Bruneau à LEIMBACH à la disposition du 3ème R.S.M. (Commandant GELDE et le groupe ECHENNE à MICHELBACH) à la disposition du 3ème R.S.M. (Commandant BAROUX).
Le peloton CHENU fournit le groupe FOURMONT qui entre dans la composition d’un point d’appui commandé par le Lieutenant CHENU à la sortie Est de BITSCHWILLER.

Le 11 Avril 1945 :

1er peloton : Reste en bouchon antichars à PINACHE.
2ème peloton : 2 T.D. restent à PINACHE avec le P.H.R.. Les deux autres sont mis à la disposition du Lieutenant EHLE et se portent dans les bois pour aider la progression des autres groupes Sur la côte 407 à 4 km à l’Ouest de PINACHE. Ils restent le soir à PINACHE. Le char du Maréchal des Logis BRUNEAU rentre de réparation et rejoint PINACHE.
3ème peloton : Le peloton est aux ordres d’un Capitaine du 3ème R.T.M. et accompagné de 2 sections de tirailleurs reçoit l’ordre de nettoyer la partie Ouest de ROTENBERG et d'établir avec une section de protection pour appuyer l’action du Groupement BOULANGER opérant dans un compartiment de terrain au Nord d'OSCHELBRONN.
A 10h15, le Chef de peloton apprend que l'attaque du TANENBERG a échoué. Elle doit être reprise, appuyée par un tir de 155. Le peloton est replié avec les éléments du Sous-groupement. A 13h30 le Commandant du 1/3ème R.T.M. donne l’ordre à un peloton du 1/6ème R.C.A. de gagner le ROTENBERG pour appuyer l’attaque du TANENBERG.
Le Chef de peloton prend liaison avec des chars de l'Escadron EHLE qui nettoient le terrain au Nord d’OSCHELBRONN.
Le Lieutenant EHLE demande l'appui des T.D. pour cette opération.
A ce moment précis, 15h50 le tir des 88 se déclenche. Plusieurs coups tombent à proximité du détachement. Un obus percute sur la tourelle d"ILE DE FRANCE" Le Brigadier EUGENE qui avait quitté la protection de son blindage pour assurer la sécurité rapprochée de son char est gravement blessé ainsi que le Chasseur d’AGREMONT, son aide tireur. Pendant l’attaque du TANENBERG, le peloton assure la protection du flanc Sud Ouest. Quelques obus vraisemblablement tirés par un automoteur en position vers OSCHELBRONN, tombent à proximité des chars. A 21 h le peloton est relevé par la compagnie du groupement de VIEVILLE à DURMENZ.

Le 19 Avril 1945 :

1er peloton : A 12 h arrivée à ENTSINGEN. L’Adjudant Chef MOULINIER prend le Commandement de ce peloton. Occupation de BUCHERHORN. A 17 h, attaque et occupation de DETTENHAUSEN. A 23 h. le Chasseur MOUNIER, de garde, attaque à la mitrailleuse deux camions ennemis égarés dans le village. L’un d'eux est détruit et son conducteur blessé, l’autre capturé.
2ème peloton : Mouvement sur TUBINGEN.
Le détachement EHLE prend BETENHAUSEN et PFONDORF. Le pont de KUCHENTELLINSFURT saute à l’approche du Groupement. Les 4 Destroyers passent la nuit à PFONDORF.
Le Maréchal des Logis BRUNEAU blessé par l’explosion d'un dépôt de munition est évacué.
3ème peloton : Les 3 T.D., restent en soutien des pelotons avec lesquels ils ont passés la nuit, BERRY participe à la prise de NUFRINGEN, NAVARRE avec le peloton JOYAU nettoie les crêtes au Sud Est d’AICH. ILE DE FRANCE renforce l’installation défensive de MONCHBERG où se porte le P.C. du Groupement. A 15h30 le Groupement se porte vers TUBINGEN puis par la rive gauche du NECKAR, arrive à KUCHENTELLINSFURT qui parait une place assez fortement tenue. Le Lieutenant MARSAUCHE prend à partie la résistance principale.
A 18 heures, le Groupement reprend sa progression. BERRY participe au nettoyage de RUBGARTEN , ILE DE FRANCE à la prise de GNIEBEL. Tout le Groupement réuni prend et occupe de nuit WALDORF.
 

JOURNAL DE MARCHE ET D'OPERATIONS du - 11ème REGIMENT DE CHASSEURS D’AFRIQUE - de la formation du Régiment à la fin de la campagne : 

Le trajet du 11ème RCA entre novembre 1944 et avril 1945

 

[clic sur l'image pour voir le site d'où elle provient]
[clic sur l'image pour voir le site d'où elle provient] Le monument de Floing (08, Ardennes)

Jacques Bruneau est un cousin maternel d'Arsène Fournier, notre Sosa N° 1.

Les défis d'écriture

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

Si vous souhaitez partager vos propres réalisations : textes, vidéos, graphismes, BD, podcasts, livres photos et autres... vous pouvez les partager sur le groupe Facebook que j'ai créé à cet effet. Sur ce groupe, vous pouvez aussi lire des articles d'autres auteurs. Il s'agit d'un groupe privé, il faut donc s'y abonner. Vous pouvez toujours - abonné(e) ou pas - prendre connaissance des objectifs de ce groupe en lisant le texte de présentation.

Raconter sa généalogie

Vous pouvez aussi retrouver mes articles sur ma page Facebook, qui fonctionne comme un site "miroir" de ce blog (page en accès libre).

desancetresetdesactes

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article