Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Théophile Bignon (1877-1949)

Tous les textes de cette couleur contiennent un lien vers une autre page, interne ou externe. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le texte.

undefined
[clic]

Théophile Bignon nait le 16 février 1877 à Paris, 13ème arrondissement. Il est fils de Théophile, qui est coupeur en chaussures, et Marie Languerre. Il a les cheveux et les sourcils châtains, les yeux gris et mesure 1m65. Il sait lire, écrire et compter. Il connaît une jeunesse un peu mouvementée, et s'engage dans l'armée en 1896, à l'âge de 19 ans. Il est alors maçon.

Affecté au 5ème Bataillon d'Afrique, il participe aux campagnes d'Algérie et du Maroc entre le 28 juillet 1896 et le 19 juillet 1900. Il est alors "renvoyé dans ses foyers".

Le 26 février 1910, il épouse Emmelie Dauge à Paris, 13ème arrondissement. Emmelie est couturière et a 30 ans. Elle a un fils de 12 ans, Emile. Lors de leur mariage, Théophile et Emmelie légitime Emile, qui prend le patronyme de "Bignon".

Comme beaucoup, Théophile est rattrapé par la guerre, et rappelé "au service". Il rejoint le 27ème Régiment Territorial d'infanterie le 4 août 1914. Il part au front, et le 31 janvier 1917, il est "évacué pour les gaz". Dès le 2 mars 1917, il est à nouveau au front. Théophile est démobilisé le 15 janvier 1919. Le 1er août 1921, on lui reconnait une invalidité inférieure à 10% pour un "léger emphysème pulmonaire gauche". Sa fiche militaire

Emmelie décède le 30 juillet 1940 à Paris, à l'âge de 60 ans. Théophile s'éteint le 5 janvier 1949, également à Paris, où il est concierge. Il avait 71 ans.

Au vu des différents actes, j'ai remonté le généalogie de Théophile Bignon, comme père d'Emile Bignon. Mais l'arrivée des tests ADN a modifié la donne. Un des descendants d'Emile à réalisé un de ces tests, et lancé une comparaison avec d'autres. D'où il ressort qu'Emile ne serait pas le fils de Théophile. Il a identifié le père biologique d'Emile. Emile se retrouve donc avec deux ascendances

- une ascendance "officielle", celle qui figure sur mon arbre

- une ascendance "biologique", qui figure sur l'arbre de son descendant.

"Officiellement", Théophile Bignon est un arrière-grand-père maternel de Début-branche Ducret, Sosa N°1 de la branche "Ducret".

Les défis d'écriture

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

Si vous souhaitez partager vos propres réalisations : textes, vidéos, graphismes, BD, podcasts, livres photos et autres... vous pouvez les partager sur le groupe Facebook que j'ai créé à cet effet. Sur ce groupe, vous pouvez aussi lire des articles d'autres auteurs. Il s'agit d'un groupe privé, il faut donc s'y abonner. Vous pouvez toujours - abonné(e) ou pas - prendre connaissance des objectifs de ce groupe en lisant le texte de présentation.

Raconter sa généalogie

Vous pouvez aussi retrouver mes articles sur ma page Facebook, qui fonctionne comme un site "miroir" de ce blog (page en accès libre).

desancetresetdesactes

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Je pense qu'à l'avenir, ce genre de situation se reproduira, essentiellement pour les enfants reconnus lors d'un mariage. Cela promet de beaux arbres, bien emmêlés !
Répondre
M
Merci pour cet Article, après avoir découvert que nous descendions de la branche GRANCHER de La Seine-Maritime, nous restons néanmoins très attachés à la Lignée BIGNON de la Sarthe !<br /> Je me rappelle aussi ses fêtes de Famille ou les " BIGNON " se réunissaient, cela en valait le coup d’œil ! Bises à tous présents et disparus....
Répondre