Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

V comme Venant (1711-1779)

 

Me voilà revenue sur la terre ferme ! Enfin, c'est ce que je pensais. 

Au départ de l'aventure du "V", je n'avais qu'une seule personne : Venant Hardouin, second époux d'une lointaine tante. Alors j'ai creusé, creuse, creusé...

A l'arrivée, j'ai maintenant trois "Venant" en plus : son père, un de ses frères et un de ses fils. Pour corser le tout, son père s'est marié trois fois, a eu neuf enfants répartis entre ses trois épouses. Une des sœurs de Venant s'est mariée quatre fois. Et Venant lui même s'est marié deux fois... 

Qu'importe, je garde "mon" Venant initial.

Venant

Tous les textes de cette couleur contiennent un lien vers une autre page, interne ou externe. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le texte.

Histoire de vie

Venant Hardouin naît le 7 février 1711 (6ème acte, page droite) à Tauxigny (37, Indre-et-Loire), fils de Venant Hardouin, journalier, et de Marie Clérisseau.

Venant, son père, est né le 28 octobre 1664 (3ème acte, page droite) à Saint-Bauld (37, Indre-et-Loire). Mais c'est à Tauxigny qu'il vivra toute sa vie, jusqu'à son décès. Il a été marié trois fois :

  • le 20 février 1685 (4ème acte avant la fin de la page, page droite), il épouse Perrine Daluzeau
  • le 14 janvier 1697 (dernier acte, page droite), il épouse François Ganault
  • le 13 janvier 1704 (7ème acte page droite), il épouse Marie Clérisseau.

Venant (père) aura (au moins) huit enfants, six filles et deux garçons, tous nés à Tauxigny entre 1686 et 1711. Parmi ses filles, quatre portent le prénom de Marie, et les deux garçons portent le prénom de Venant. L'une de ses sœurs Marie se marient quatre fois.

Marie Clérisseau a été mariée une première fois avant son mariage avec Venant. Le 25 juin 1697 (2ème acte, page gauche), elle épouse Pierre Lambert, toujours à Tauxigny. Je n'ai trouvé qu'un seul enfant à leur couple : Pierre.

Une grande famille. Au travers des actes, des parrains et marraines, des témoins cités lors des mariages ou des inhumations, j'ai pu constater que beaucoup restaient en contact.

Venant (père) décède le 22 mars 1739 (dernier acte, page gauche) à Tauxigny, à l'âge de 74 ans. Sa mère, Marie Clérisseau décède entre 1711 et 1736, mais je n'ai pu trouver son décès.

 

Comme son père, Venant est laboureur. Il passera toute sa vie à Tauxigny, en dehors d'un petit crochet par Esvres (37, Indre-et-Loire) en 1737 et 1738. Il est le dernier enfant de Venant et Marie Clérisseau.

  • le 2 juillet 1736 (1er acte, page gauche), il épouse Marie Vincendeau à Esvres. Ils ont (au moins) cinq enfants : une fille et quatre garçons, né entre 1737 et 1745.
  • le 30 juin 1758 (dernier acte, page droite), il épouse Marie Maurice, à Tauxigny. Je ne leur connais qu'un fils Pierre, né en 1761.

Marie Maurice, seconde épouse de Venant, est née le 14 mars 1717 (3ème acte page gauche) à Tauxigny. Elle est fille d'Antoine, laboureur, et d'Andrée Bienvault. Elle est la quatrième enfant d'une fratrie de quinze enfants, tous nés à Tauxigny, entre 1712 et 1736.

Marie avait épousé en premières noces Etienne Colin, le 10 février 1741 (dernier acte, page gauche) à Tauxigny. ils ont (au moins) cinq enfants, quatre filles et un garçon. Trois de leurs enfants sont vivants lors de son mariage avec Venant Hardouin.

Venant décède le 14 octobre 1779 (dernier acte, page gauche) à Tauxigny, à l'âge de 68 ans. Marie décède entre 1779 et 1788, mais je n'ai pas trouvé son décès.

 

Où vivait-il ?

V comme Venant (1711-1779)

Le prénom "Venant"

Il existe plusieurs "Saint Venant", dont l'un fut abbé de Saint Martin de Tours (Ve siècle). Ce qui explique le grand nombre de "Venant" dans cette région.

Répartition du prénom "Venant"

Retour Sommaire

Liens

Lien de parenté ténu, mais lien existant ! Venant Hardouin est un de nos oncles par alliance à le VIIIème génération.

Article publié dans le cadre du ChallengeAZ 2021

Mon thème : les prénoms "orphelins", c'est à dire les prénoms que je ne trouve qu'une seule fois dans ma base généalogique.

Tous les articles du ChallengeAZ 2020 Tous les articles du ChallengeAZ 2021

Les défis d'écriture

Tout, tout, tout sur ce blog, en cliquant sur ce texte

Si vous souhaitez partager vos propres réalisations : textes, vidéos, graphismes, BD, podcasts, livres photos et autres... vous pouvez les partager sur le groupe Facebook que j'ai créé à cet effet. Sur ce groupe, vous pouvez aussi lire des articles d'autres auteurs. Il s'agit d'un groupe privé, il faut donc s'y abonner. Vous pouvez toujours - abonné(e) ou pas - prendre connaissance des objectifs de ce groupe en lisant le texte de présentation.

Raconter sa généalogie

Vous pouvez aussi retrouver mes articles sur ma page Facebook, qui fonctionne comme un site "miroir" de ce blog (page en accès libre).

desancetresetdesactes

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Correction : il y a plusieurs Saint-Venant... Un prénom "commun" entre le Ve et VIIe s... <br /> St Venance Fortunat, troubadour, mort en 605, guéri des yeux par une invocation à St Martin, fêté le 14 décembre.<br /> St Venant, abbé de l'abbaye de St Martin de Tours au Ve s., fêté le 11 octobre (le 13 octobre depuis 1969).<br /> La fête de mon village était début octobre (autrefois fête votive). Et une fontaine Saint-Venant a le pouvoir de guérir les yeux...<br /> Bref, on se pourra se vouer au Saint-Venant que l'on voudra.
Répondre
R
L'église de mon petit village, ainsi que l'école privée sont dédiées à Saint Venant... que l'on relierait à St Venance Fortunat. Il était fêté fin octobre, (avant 1965)
Répondre